Étude du secteur informatique dans chaque pays de la région

Nov 14, 2019
Blog

Si vous recherchez un fournisseur pour développer des logiciels performants et de haute qualité, il est recommandé de vous concentrer sur l’Europe de l’Est car, parmi toutes les régions, il s’agit de l’une des perspectives les plus prometteuses en matière d’externalisation. Voici quelques raisons:

1.Vaste vivier de talents techniques
L’éducation dans l’ex-Union soviétique (qui comprenait la majorité des pays de la région concernée) était axée sur des matières techniques. Pour cette raison, l’Europe de l’Est peut se prévaloir d’une connaissance approfondie de la technologie et d’une main-d’œuvre qualifiée.

2. Prix raisonnables
Les prix des services de développement de logiciels sont inférieurs à ceux du reste de l’Europe, ce qui rend la sous-traitance en Europe de l’Est rentable.

3. Position géographique pratique
Si nous regardons sur la carte géographique, nous verrons que la région de l’Europe de l’Est se situe en plein centre du continent eurasien. Une telle position géographique rend cette région propice à la coopération pour les pays d’Europe occidentale et les pays asiatiques – non seulement en termes de distance, mais également de décalage horaire peu important.

4. Similitudes dans la culture, la mentalité et le style de communication
Les pays de la région de l’Europe de l’Est partagent les mêmes valeurs occidentales, ce qui facilite la compréhension avec des pays comme le Royaume-Uni ou les États-Unis.

La région de l’Europe de l’Est comprend des pays comme le Bélarus, la Bulgarie, la République tchèque, la Hongrie, la Moldavie, la Pologne, la Roumanie et l’Ukraine. Parlons maintenant en détail de la sous-traitance logicielle dans chaque pays.

Ukraine

Le secteur informatique ukrainien, soutenu par le gouvernement local, se développe rapidement et ce pays peut se vanter de nombreux projets de grande qualité développés ici. Il est classé 5ème parmi les 25 premiers exportateurs de services informatiques. L’Ukraine est connue pour ses produits tels que WhatsApp, Petcube, l’histoire à succès de Kickstarter, S.T.A.L.K.E.R et Metro 2033.

Grâce à un système d’enseignement supérieur solide, les universités ukrainiennes forment environ 30 000 informaticiens qualifiés chaque année. L’Ukraine compte plus de 1 000 entreprises de sous-traitance de différentes tailles, dont beaucoup se spécialisent dans des technologies telles que Blockchain, Big Data, la science des données, etc. De plus, ce pays possède une grande expérience de travail avec des clients occidentaux. Par exemple, Andersen, qui possède des bureaux au Bélarus, en Ukraine et à d’autres endroits, a travaillé avec diverses sociétés des États-Unis, du Canada, du Royaume-Uni, d’Espagne, d’Allemagne, de Suisse, de France, du Danemark, de Suède, de Finlande, de Lituanie, d’Estonie, de Lettonie et de Autriche, Israël, Belgique, Irlande, Italie, Pays-Bas, Norvège, etc. De plus, Andersen a toujours eu des contrats avec des pays tels que la Fédération de Russie, Singapour, l’Australie, l’Afrique du Sud, la Corée du Sud et le Kazakhstan.

Le point faible dans la sphère informatique ukrainienne est le manque d’expérience dans la personnalisation de logiciels d’entreprise.
Il existe plus de 100 filiales de sociétés internationales de R & D (Recherche et Développement) en Ukraine dans divers secteurs. Apple, eBay, IBM, Siemens, Skype, Wargaming, etc., ouvrent plusieurs centres de R & D.

Capacité du marché informatique : 105,000
Niveau d’anglais : moyen
Coût moyen : $34-64
Fuseau horaire : UTC+2:00

Roumanie

Le développement du secteur des technologies de l’information en Roumanie a commencé après son adhésion à l’Union européenne et, de nos jours, ce pays est considéré comme un site d’externalisation très prometteur. De nombreuses entreprises du monde entier s’accordent pour dire que les ingénieurs roumains sont des experts du développement Web et des technologies financières. Certaines activités de R & D sont créées au sein d’entreprises telles qu’Alcatel, IBM, Oracle, etc. Néanmoins, les services informatiques roumains ne sont pas encore très compétitifs sur la scène mondiale et leur coût est plutôt élevé par rapport à d’autres pays d’Europe orientale.

La particularité de la sphère informatique roumaine est un pourcentage élevé de la population impliquée. Il y a environ 16 000 spécialistes diplômés qui sortent, chaque année, de plus de 200 établissements d’enseignement supérieur, et le nombre total de spécialistes en Roumanie est d’environ 125 000. En outre, la majorité d’entre eux parlent couramment non seulement l’anglais, mais également le français, l’allemand et l’italien, ce qui constitue un avantage considérable.

Capacité du marché informatique : 125,000
Niveau d’anglais : élevé
Coût moyen : $56-88
Fuseau horaire : UTC+3:00

Pologne

La Pologne est considérée comme l’un des plus grands pools informatiques en Europe de l’Est et l’une des meilleures destinations pour l’externalisation. Le secteur informatique est actuellement le secteur le plus important en Pologne : environ 140 000 spécialistes qualifiés travaillent dans plus de 450 entreprises, dont la grande majorité est orientée vers l’Ouest. La Pologne abrite plusieurs centres de R & D créés par ABB, Google, Siemens, Motorola, Intel, etc. De plus, la Pologne est la patrie de Witcher, l’un des jeux les plus populaires au monde.

L’enseignement technique est très important ici : environ 14 000 étudiants ayant une bonne connaissance non seulement du développement de logiciels, mais aussi de la langue anglaise, sont diplômés chaque année des universités locales. Les spécialistes polonais sont reconnus comme des experts en développement Web, .NET, C ++, Java, Python, iOS, PHP.
En 2016 la Pologne a été rangée la 9me dans la notation de 100 meilleures Destinations de la Sous-traitance.

Capacité du marché informatique : 140,000
Niveau d’anglais : élevé
Coût moyen : $39-77
Fuseau horaire : UTC+1:00

Moldavie

Le marché moldave des technologies de l’information est l’un des plus petits d’Europe de l’Est, mais il est néanmoins en progression. Étant l’un des secteurs les plus dynamiques, il est fortement soutenu par le gouvernement. Environ 21 000 spécialistes de l’informatique sont spécialisés dans des technologies telles que Ruby ou Node.js. Le pool informatique est complété chaque année par 1 500 jeunes spécialistes issus des universités techniques moldaves.

Capacité du marché informatique : 21,000
Niveau d’anglais : moyen
Coût moyen : $20
Fuseau horaire : UTC+3:00

Hongrie

Ce qui est intéressant avec la Hongrie, c’est qu’elle est l’un des premiers pays d’Europe de l’Est à avoir commencé à exporter des logiciels. De nos jours, les éditeurs de logiciels hongrois sont des experts reconnus dans le développement d’antivirus et de systèmes de sécurité. Grâce à son appartenance à l’UE, à sa législation favorable aux entreprises et à son vaste réservoir de talents, la Hongrie est plutôt attrayante pour les entreprises informatiques. Le pays s’est classé 24e à Tholons dans le Top 100 des destinations d’externalisation en 2016.

Mais malgré le nombre considérable d’ingénieurs en logiciel (150 000), la demande dépasse l’offre : presque 6 000 diplômés annuels ont un emploi avant de terminer leurs études. En outre, contrairement à la majorité des pays d’Europe orientale, l’enseignement technique en Hongrie est plus général. Par conséquent, pour devenir un bon spécialiste, il faut suivre d’autres cours connexes.

Capacité du marché informatique : 150,000
Niveau d’anglais : moyen
Coût moyen : $47-84
Fuseau horaire : UTC+2:00

République tchèque

Il y a encore 10 ans, la maturité des processus informatiques était faible en raison du soutien insuffisant du gouvernement. Mais aujourd’hui, la République tchèque est l’un des meilleurs sites d’externalisation de logiciels. Le pays est renommé pour Avast, AVG et Socialbakers.

La position géographique est une des raisons de ce développement rapide: l’endroit au centre de l’Europe est populaire parmi les autres pays européens, en particulier l’Allemagne. La République tchèque est choisi pour l’externalisation par Google, IBM, Microsoft, NetSuite, Oracle, RedHat, Skype, Tieto, et certains autres géants.

Le nombre total de spécialistes tchèques est d’environ 156 000 et chaque année 9 000 nouveaux spécialistes obtiennent leur diplôme des universités techniques.

Capacité du marché informatique: 156 000
Niveau d’anglais: moyen à très bon
Coût moyen: $78-117
Fuseau horaire: UTC+2:00

Bulgarie

Le marché de l’informatique bulgare est relativement petit: seulement 22 000 spécialistes sont employés dans 400 entreprises. Néanmoins, les universités bulgares offrent une bonne éducation technologique. Environ 3 500 jeunes spécialistes obtiennent leur diplôme chaque année de plus de 220 établissements éducatifs. En plus des matières techniques, tous les étudiants sont censés apprendre l’anglais, et donc la langue anglaise est au très bon niveau. 53% des ingénieurs bulgares sont TIC certifiés.

La politique gouvernementale en matière d’investissement, comme d’un taux le plus bas d’impôt sur le revenu des particuliers dans l’UE et d’autres incitatifs, rend la Bulgarie financièrement attrayante et promeut le développement du secteur informatique. Cette politique a entraîné un accroissement de compagnies internationales dans le pays.

Un grand nombre de bureaux de R&D de sociétés telles que Atos, CISCO, HP, Johnson Controls, Oracle, ProSyst, SAP et VMware sont situés en Bulgarie.

Capacité du marché informatique: 22 000
Niveau d’anglais: très bon
Coût moyen: $51-91
Fuseau horaire: UTC+3: 00

Biélorussie

La Biélorussie est l’un des pays les plus avancés technologiquement en Europe de l’Est, avec plus de 1 000 entreprises informatiques qui fournissent des services de haute qualité en matière de développement de logiciel, de traitement des données, de conseil et de soutien, et dans de nombreuses autres directions. Le pays a été inclus dans le Top 30 des destinations d’impartition dans le monde. Le secteur informatique biélorusse hautement développé, ainsi que sa croissance future, est le résultat du soutien solide du gouvernement, qui fournit l’exonération fiscale aux compagnies qui ont rejoint le Parc de Haute Technologie. Aussi, la Biélorussie est l’endroit où Viber, MSQRD, Maps.me et l’un des jeux les plus célèbres World of Tanks ont été créés.

Il y a plusieurs grandes entreprises bien établies avec un personnel d’environ un millier de personnes, et de tels fournisseurs de services d’externalisation se concentrent principalement sur les clients de l’Ouest. Andersen, par exemple, qui embauche plus de 800 personnes et, comme nous l’avons mentionné ci-dessus, a une grande expérience de travail avec des clients étrangers. Quant aux petits fournisseurs biélorusses, ils fournissent aussi de très bons services.

Un certain nombre d’universités techniques, qui fournissent une bonne formation technique, répondent à la demande de spécialistes qualifiés: plus de 4 000 ingénieurs obtiennent leur diplôme chaque année.

Capacité du marché informatique: 35 000
Niveau d’anglais: moyen à très bon
Coût moyen: $41-71
Fuseau horaire: UTC+3: 00

Parmi les pays de l’Europe de l’Est, leque est le meilleur pour l’externalisation? La réponse à cette question n’existe probablement pas, car elle dépend de nombreux facteurs. Mais nous espérons que nos recherches vous aideront à considérer tous les avantages et les inconvénients et à trouver un partenaire idéal dans cette région.

Article précédentArticle suivant